Comment identifier les bons serruriers dépanneurs?

Perdre les clés de son appartement est une situation qui arrive à tous au moins une fois dans la vie. Parfois, on est fasciné par la conversation engagée avec des amis qu’on change de lieux sans penser aux trousseaux de clés. Bien évidemment, les doubles sont restés à l’intérieur de l’appartement ou sont égarés depuis également. Et que dire de ces nouvelles serrures dont la sécurité a été renforcée ? Dans tous les cas, vous devez reconnaître que vous vous êtes mis dans un sale pétrin et pas de solutions intermédiaires. Il faut appeler depannageserruriers.com !

Pleurnicher, cogner la porte dans l’espoir que la serrure lâche, ou épiloguer sur votre malchance, ne vous permettra pas d’accéder à la maison. Et, c’est là qu’interviennent les artisans serruriers dépanneurs. Bien qu’utiles, certains dépanneurs arnaquent leurs clients et leurs factures finales sont élevées. Voici ce qu’il faut faire si vous êtes victime.

Déroulement de l’intervention

En sortant précipitamment de l’appartement, vous avez claqué la porte et laissé la clé en interne ! Cette situation urgente requiert les services d’un serrurier dans l’immédiat. Vous prenez votre mobile et après quelques recherches, vous appelez un artisan dont vous ignorez le mode de travail. La facture finale s’élève à 1800 euros, soit l’équivalent de votre salaire mensuel. Il s’agit là d’une situation d’arnaque qui amène près de mille Français par an à déposer une plainte dans les services de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes).

Tout part de l’appel téléphonique, l’artisan vous annonce le coût pour l’ouverture de la porte qui est de 130 euros. Environ 90 minutes plus tard, votre sauveur se pointe, examine la situation, et vous dévoile son plan pour accéder à » intérieur : il faut percer la serrure. Le montant passe de 130 à 180 euros. Ensuite, vous allez acheter une nouvelle serrure qui vaut entre 400 et 450 euros sur le marché. Votre besoin pressant d’occuper les lieux vous oblige à accepter la dépense sans réfléchir.

C’est une fois la porte enfoncée que vous recevez une terrible nouvelle : la serrure est spéciale et son prix réel oscille autour de 900 euros. C’est ainsi que vous arrivez à dépenser plus de 10 fois le montant qui vous a été dévoilé au téléphone, soit 1425 euros. Muni de votre chèque et de son devis, le dépanneur va acquérir le nouveau matériel. À son retour, il déclare qu’il manque « le montage à blanc du canon » qui vaut 426 euros. Une fois de plus, vous validez sa requête pour qu’il termine le travail. Il appose sa signature sur le devis des travaux avec le montant total de 1865 euros à la fin des travaux, et en bas, la mention « devis reçu avant l’exécution des travaux » est présente.

Des prix au top pour la serrurerie

Cette situation est une technique de fraude utilisée par de nombreux artisans serruriers en France. Il aurait pu se servir d’une radiographie pliée en deux pour déverrouiller la porte, technique largement adoptée par les artisans professionnels. Toutefois, sa manière de procéder n’a rien d’illégal. Marie Taillard, membre de la DGCCRF assure qu’augmenter ses prestations est conforme à la loi. Ce qui est réprimandé, c’est de jouer sur l’ignorance des clients, encore faut-il arriver à le prouver.

Dès que le devis comporte votre signature, le recours a peu de chances d’aboutir. Et c’est là qu’intervient la ruse de ces artisans véreux, car ils suivent à la règle les exigences du secteur. Pour établir un procès-verbal, il faut la preuve que le dépanneur à violer les règles de facturation ou n’a pas bien informé son client, selon Marie Taillard.

La procédure est clairement détaillée. La loi stipule : « tout travail dont le montant dépasse 150 euros doit passer par un devis ; il doit être validé et signé avant le début des travaux ; durant une intervention, l’entreprise doit communiquer au client le tarif horaire de la main d’œuvre et l’ensemble des prix de la prestation ». En absence de prix homologué, elle poursuit : « la responsabilité incombe au client dans une économie de prix libres ».

Vérifier la qualification de l’artisan

Il n’existe pas pour le moment en France une formation professionnelle qui délivre un diplôme de serrurier. Toute personne peut exercer cette activité, à condition qu’il soit enregistré dans le répertoire des métiers ou qu’il appartient à la Chambre du commerce.

La plupart des artisans envoient leurs offres de prestations par boites aux lettres et il suffit d’ouvrir l’enveloppe pour obtenir leurs cordonnées. Une constance se dégage toutefois, les dépanneurs véreux vont en majorité choisir des noms commerciaux qui commencent par A ou B, afin d’être dans les premières pages sur les pages jaunes et le Net. Et comme le client a pour habitude de faire son choix parmi les premiers noms de la liste, ils ont plus de chance de voir leurs téléphones sonner. D’autres utilisent le hall des immeubles pour afficher leurs contacts en y incorporant les sigles de la mairie ou du conseil général.

Après l’entretien, ils utilisent une perceuse ou le marteau pour enfoncer la serrure, puis informent le client qu’il y a urgence de la remplacer. Pour rattraper le coup, ils proposent même de faire une déclaration erronée à votre assureur. Dans cette posture de faussaire, vous avez moins de chances de vous ressaisir et d’autres contactent directement l’assureur.

Quelques fois, la justice arrive à traquer ces artisans peu recommandables, et ils paient des amendes. Néanmoins, la DGCCRF ne peut retirer leur droit d’exercer. En général, c’est à la suite d’une multiplication des pénalités que le commerçant décide de revenir sur le droit chemin. Tous les usagers qui ont été victimes d’arnaques peuvent saisir la juridiction civile et la DGCCRF par un simple courrier ou en fournissant des preuves pour réclamer justice.

Article créé 9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut