Comment faire son compost au jardin ?

Face à l’urgence écologique, faire son compost à la maison semble devenir une pratique de plus en plus courante. Chaque année, des tonnes de déchets organiques sont jetées alors qu’elles pourraient être valorisées au sein de notre propre jardin.

Mais comment faire ? Quels sont les éléments à mettre dans notre composteur ? Et surtout, comment l’utiliser pour enrichir notre sol et nourrir nos plantes ? Voici un guide simple et pratique pour vous initier au compostage.

Pourquoi faire du compost ?

Avant de nous lancer dans le processus de compostage, prenons un moment pour comprendre pourquoi cette pratique est bénéfique. Le compostage est une solution écologique et économique pour valoriser nos déchets organiques. Il permet de réduire notre empreinte écologique tout en enrichissant le sol de notre jardin.

Le compost est un améliorant naturel qui favorise la croissance de nos plantes et légumes. Il améliore la structure du sol, le rend plus fertile et favorise la présence de micro-organismes bénéfiques. De plus, faire son compost est un geste simple qui ne nécessite pas de matériel spécifique. Un bac à compost, des déchets organiques et un peu de temps suffisent.

Qu’est-ce qu’on met dans son compost ?

Maintenant que nous comprenons l’importance du compostage, passons à la pratique. Faire du compost, c’est avant tout une question d’équilibre entre les différentes matières que l’on y met. On distingue deux types de matières : les matières vertes riches en azote et les matières brunes riches en carbone.

Les matières vertes comprennent les déchets de cuisine tels que les épluchures de fruits et légumes, les restes de repas, les coquilles d’ufs écrasées, le marc de café… À cela, on peut ajouter les déchets verts du jardin comme l’herbe tondue, les feuilles mortes, les tailles de haies…

En voir plus?  Devenir un Carreleur : Une carrière prometteuse

Les matières brunes se composent principalement de bois sec, de branches, de paille, de feuilles mortes, de papier non imprimé… Ces matières apportent du carbone au compost et permettent d’aérer le tas.

Chaque apport de matière verte doit être suivi d’un apport de matière brune. L’équilibre entre ces deux types de matières permet une décomposition correcte et évite les mauvaises odeurs.

Comment entretenir son compost ?

Une fois que vous avez commencé à remplir votre bac ou votre tas de compost, il est important de l’entretenir régulièrement pour assurer une bonne décomposition des matières. Cet entretien passe par un brassage régulier du compost. Ce brassage permet d’aérer le tas et d’assurer une répartition homogène des micro-organismes qui participent à la décomposition.

Le compost doit également être suffisamment humide. Un compost trop sec ne se décomposera pas correctement, tandis qu’un compost trop humide peut dégager une odeur désagréable. N’hésitez pas à ajouter de l’eau en petite quantité si votre compost est trop sec, ou des matières brunes si il est trop humide.

Comment utiliser son compost ?

Après quelques mois, votre compost sera prêt à être utilisé. Vous obtiendrez une terre noire et riche, sans odeur désagréable. Cette terre, appelée compost mûr, peut être utilisée comme amendement pour vos plantes et votre potager. Il suffit de l’épandre sur le sol, autour des plantes, ou de le mélanger à la terre lors de la plantation.

Faire son compost est une pratique simple et bénéfique pour l’environnement et pour notre jardin. Il suffit de respecter quelques règles de base et d’avoir un peu de patience pour obtenir un compost de qualité. Alors, prêtes à vous lancer dans l’aventure du compostage ?

Articles similaires